«

»

Sep 12

Huiles essentielles, des bienfaits plus puissants qu’il n’y parait

huiles-essentiellesPersonnellement j’ai toujours vu les huiles essentielles comme des huiles que l’on applique sur la peau uniquement pour améliorer un peu son bien être. Pour se détendre ou avoir une belle peau. J’ai été agréablement surpris que les vertus des huiles essentielles soient bien plus grandes que je ne l’imaginais.

Figurez-vous que les huiles essentielles peuvent  aider les personnes atteintes de certaines maladies chroniques. Vous verrez que c’est une solution bien plus saine que les médicaments…

Et comment on faisait avant les médicaments ?

Les puissantes propriétés thérapeutiques des huiles essentielles sont utilisées depuis des millénaires en Asie, au Moyen Orient et en Afrique. Alors que leurs propriétés sont prouvées scientifiquement, la médecine par les plantes n’est pas prescrite par les médecins. Peut-être parce que le combat contre les laboratoires, dotés de pouvoir financiers importants, est bien inégal. En tous les cas c’est une solution pas chère utilisée dans le monde entier. On a souvent tendance à croire que le traitement par les plantes est devenu obsolète depuis l’arrivée des médicaments. Je pense que c’est plus par simplicité et par culture que l’aromathérapie a été progressivement oubliée.

Les huiles essentielles, un médicament avec les effets secondaires en moins

De nombreux médicaments utilisent les molécules des plantes. Mais seule la molécule dont on veut utiliser les bienfaits est extraite. Et c’est bien ça le problème. Pour faire un médicament, la molécule est extraite de son contexte la plante. Or la molécule sortie de son contexte n’a pas les mêmes effets. C’est pour cela que les médicaments ont des effets secondaires. C’est comme si vous ne gardiez que le gardien de but d’une équipe de football pour ses capacités à arrêter les ballons. Si vous enlevez tous les autres joueurs vous ne marquerez aucun but, par contre vous allez certainement en encaisser un certain nombre. Je ne suis pas fan de foot, j’ai juste trouvé un exemple qui parle au plus grand nombre J

Attention, je ne dis pas que les médicaments ne sont pas utiles voire nécessaires. Les médicaments contenant des substances chimiques ont fait leurs preuves et ont contribué à augmenter significativement notre espérance de vie. Le problème c’est qu’on a souvent tendance à minimiser les effets secondaires et à gober systématiquement des médicaments pour le moindre problème alors que d’autres solutions existent. Il faut plus voir les plantes comme un complément permettant de vaincre plus rapidement la maladie.

Si le sujet vous intéresse je vous invite d’ailleurs à consulter mon article intitulé 10 alternatives aux médicaments.

La puissance des huiles essentielles

Une huile essentielle est un concentré de fleurs, de feuilles, de fruits, d’écorces, de graines ou de racines, obtenu par distillation ou extraction. La quantité de plantes pour obtenir le concentré est parfois très importante. C’est d’ailleurs ce qui explique que certaines huiles sont chères. Les huiles sont tellement puissantes que du coup l’odeur qu’elles dégagent est parfois très forte. Elles ne peuvent d’ailleurs pas s’employer pures, et doivent être diluées dans une base (idéalement une huile végétale). Si vous l’utilisez pure, l’huile peut vous brûler la peau, preuve de sa puissance. 1 à 2 gouttes, diluées avec une huile végétale classique, suffisent. C’est étonnant mais vrai. Je l’ai testé. Hier j’ai renversé par accident la moitié d’un flacon sur le ventre. La cata, non seulement ça brûlait mais en plus je sentais à 10m pendant toute la journée. Je pense que ça doit encore sentir aujourd’hui dans le bureau de la Poste J.

Des huiles pour le bien être, mais pas seulement

Les huiles essentielles sont de plus en plus utilisées dans la cosmétique. Que ce soit pour les soins du corps, les soins du visage, ou les soins des cheveux, les applications sont nombreuses.

Mais leurs propriétés antibactériennes et antiseptiques permettent de soigner de nombreuses maladies. Une huile essentielle étant complexe, elle n’a jamais qu’une seule propriété thérapeutique mais bien plusieurs. Choisir une huile essentielle c’est donc traiter plusieurs troubles en même temps. C’est pourquoi il faut bien les choisir.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles peuvent êtres diffusées dans l’air (il ne faut pas croire qu’elles sont dépolluantes bien au contraire), inhalées, diffusées sur la peau, avalées, ou en suppositoires. Il faut bien lire la notice d’utilisation car chaque huile ne s’administre pas de la même façon. Cela permet aussi d’éviter les surdosages qui peuvent êtres toxiques pour le corps. L’application cutanée présente le moins de risques. Le seul risque étant l’allergie ou l’irritation. Il suffit de masser avec l’huile la zone que l’on souhaite traiter. L’inconvénient dans ce cas c’est les odeurs.

Vous doutez encore de l’efficacité des plantes ? Figurez-vous qu’en massant vos pieds avec de l’eucalyptus, vous aurez une haleine qui sentira l’eucalyptus 15 minutes après. C’est le temps qu’à besoin le principe actif pour pénétrer la peau, circuler dans le sang et être éliminé par les poumons.

Quelques conseils :

–          Vous laver les mains après massage

–          Filer à la douche si vous avez renversé le flacon sur vous J

–          Utiliser des huiles essentielles pures à 100% et naturelles

–          Ne pas appliquer sur les muqueuses (yeux, nez, etc.)

–          La durée du traitement dépend de l’importance du trouble.

Ma sélection d’huiles pour traiter certaines maladies chroniques

Il existe plus de 400 huiles essentielles. Je me suis concentré sur celles dont les propriétés pourraient concerner la majorité d’entre nous. J’en ai sélectionné ainsi 34. Le classement est fait par pathologie. N’oubliez toutefois pas de vérifier l’ensemble des propriétés d’une huile avant de l’acheter. Car je vous le rappelle, une huile peut traiter plusieurs pathologies.

Acné : Sarriette des montagnes, laurier noble, lavande aspic

Angoisse, anxiété : Camomille noble, lavande super, romarin à verbénone

Arthrite : Thym à feuilles de sarriette, gaulthérie, immortelle, eucalyptus citronné, katafray, ravensare aromatique

Arthrose : Thym à feuilles de sarriette, gaulthérie, laurier noble, ylang-ylang, katafray, ravensare aromatique

Asthme : estragon, camomille noble, ylang-ylang, lavandin super

Bouffées de chaleur : niaouli, romarin à verbénone, menthe poivrée

Bourdonnements d’oreille : cyprès, estragon, immortelle

Bronchite aiguë: tea tree, eucalyptus radié, romarin à verbénone, sarriette des montagnes, Origan

Bronchite chronique : tea tree, eucalyptus mentholé, ravintsara, origan compact

Calculs biliaires: citron, estragon, lédon

Céphalées, Migraines : menthe poivrée, lavande aspic, gaulthérie couchée, ravensare aromatique

Coliques: lavandin super, camomille noble, ylang-ylang

Colites: menthe poivrée, estragon

Congestion veineuse, Œdème, Rétention d’eau  : niaouli, cyprès, estragon

Convalescence : menthe poivrée, épinette noire, citron

Dépression: mandarine, romarin à verbénone, ylang-ylang, camomille noble

Douleurs articulaires : gaulthérie, laurier noble, immortelle, katafray

Fatigue physique: épinette noire, ravintsara, niaouli, menthe poivrée

Grippe, Rhume : ravintsara, niaouli, eucalyptus radié

Hépatite virale: lédon, citron, ravintsara, gaulthérie

Hypertension artérielle : ylang-ylang, gaulthérie, lavande aspic

Hypotension : menthe poivrée, épinette noire, romarin à cinéole

Infections virales: ravintsara, niaouli, tea-tree

Insomnie: camomille noble, mandarine, ravintsara

Lumbago, Mal de dos, Névralgie : gaulthérie, immortelle, eucalyptus citronné, katafray

Nausées : menthe poivrée, basilic, citron

Otites : eucalyptus radié, lavandin super, tea-tree

Palpitations, Stress : ylang-ylang, mandarine, camomille noble

Phlébite : immortelle, gaulthérie, eucalyptus citronné

Polyarthrite: immortelle, basilic exotique, laurier noble

Psoriasis : immortelle, géranium d’Egypte, niaouli

Rhinite: menthe poivrée, géranium d’Egypte

Spasmophilie: mandarine, estragon, camomille noble

Sinusite: niaouli, tea tree, menthe poivrée, ravintsara

 

Et vous que pensez-vous de l’efficacité des huiles essentielles ? Les utilisez-vous régulièrement ? Je suis curieux d’avoir votre avis sur le sujet.

Opt In Image

Je hais les spams, votre email ne sera jamais revendu ou donné à un tiers

5 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Nico

    Merci pour tous ces conseils, j’ai particulièrement apprécié la liste des maux couplés aux huiles utilisées pour la combattre.

  2. Nathalie

    Bonjour et merci pour tous vos astuces avec les huiles essentielles…j’utilise les HE depuis environ une année et plus je perfectionne mes connaissances(leur composition et mode d’action) et les utilise quotidiennement plus je les adore!!!!! Un jour je me suis cogné un orteil tellement fort que j’ai cru quelle était cassée!!!! Je me suis empressée d’appliquer ma super Immortelle(hélychrise italienne), qui vaut tout son pesant d’or, 2 gouttes directement sur la blessure et j’ai répété au 4 hr environ. Surprise…aucun hématome et surtout elle bougeait le lendemain! Que dire de la ciste pour la cicatrisation d’une plaie..pure merveille!! La menthe poivrée pour le mal de tête appliqué sur les tempes et la nuque….
    Une dame émerveillée

  3. Thicou

    Je suis porteur asymptomatique ( mais contagieux ) de l’hépatite B , les huiles essentielles peuvent elles me débarrasser du virus ?
    Par avance merci de votre réponse

    1. Olivier

      Pas à ma connaissance, mais elles pourront certainement aider votre corps à lutter contre ce virus.

  4. Georges MONNIER

    Hello ! Pour une sciatique légère, qui a des expériences avec le Laurier noble (Laurus nobilis). Comment l’utilisr
    en frictions ? Durée et dosage. Merci pour vos nouvelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>