«

»

Déc 16

Négocier son télétravail

Négocier télétravailMaintenant que vous savez tout (ou presque) sur le télétravail, passons à l’étape la plus délicate, la négociation de son télétravail.

Tapez dans Google « négocier télétravail » et vous aurez une pléthore de techniques et de conseils pour réussir vos négociations et obtenir le télétravail. Je vais donc vous présenter une technique de négociation très originale issue de certains livres de ma bibliothèque (comme par exemple « La semaine de 4 heures » de Tim Ferriss) et de mon expérience personnelle.

Etape 1 : Rendez-vous indispensable

Ce n’est pas très déontologique, mais cela mérite d’être efficace. Soyez le seul à maîtriser tel ou tel activité dans l’entreprise et vous gagnerez en reconnaissance, en popularité et en confiance. Bien sûr il s’agit de le faire intelligemment et discrètement. Si on vous demande de faire de la documentation pour éviter tout blocage de l’entreprise en votre absence, faites-là. Si vous ne la faites pas vous risquez de perdre la confiance que l’on a en vous.

Une solution utile pour se rendre indispensable est de passer des formations. Démontrez à votre chef les bénéfices que procurent tel ou tel formation pour lui et l’entreprise. Ainsi, si l’entreprise a investi beaucoup sur vous, la perte sera d’autant plus grande si vous démissionnez. Vous vous mettez donc en position de force lorsque vous demanderez quelque chose (comme le télétravail par exemple) J

Vous savez ce qu’il vous reste à faire ; Augmentez votre valeur dans l’entreprise !

Etape 2 : Montrez que vous êtes plus performant en dehors de l’entreprise

Pour cela, rien de tel que de s’absenter deux jours d’affilé et de travailler depuis son domicile. Les prétextes peuvent êtres nombreux ; réparation, installation, dégâts à la maison, maladie, enfant malade, etc. Evitez de vous absenter un lundi ou un vendredi sinon on vous soupçonnera de vouloir un week-end prolongé.

Ensuite soyez plus efficace qu’à l’accoutumée, multipliez votre rendement par deux. Par exemple, profitez-en pour faire des tâches laissées enfuies depuis plus semaines ou plusieurs mois. Faites en sorte que les résultats se voient naturellement par votre chef, quitte à laisser un écrit pour faciliter la négociation ultérieure de votre télétravail. Soyez ingénieux. Par exemple si vous n’avez pas vos logiciels sur votre ordinateur portable, prenez la main de votre PC grâce à des logiciels de prise en main à distance. Rapprochez-vous du service informatique pour régler ou anticiper les problèmes techniques d’un accès à distance (firewall, software, droits d’accès aux serveurs, etc.)

Etape 3 : Lister les bénéfices pour votre entreprise

Listez précisément les bénéfices que vous ont apportés les premières expériences de télétravail depuis votre domicile. Argumentez avec des chiffres et des éléments tangibles qui seront des vrais bénéfices pour l’entreprise. Et pour l’entreprise uniquement. Surtout ne mettez pas vos avantages personnels en avant. Sauf peut-être en disant que le temps de trajet domicile / travail qui a été économisé à permis de travailler x heures de plus. Vous pouvez aussi par exemple mettre en avant la diminution des interruptions de vos collègues, qui ont permis d’améliorer votre productivité.

Etape 4 : Proposer une période d’essai de télétravail temporaire

Une fois la première expérience réussie, et les avantages pour l’entreprise listés, il est temps de rencontrer son chef pour lui faire une demande de télétravail temporaire. Temporaire pourquoi ? Car il faut faire les choses en douceur. Avancer progressivement pour au final faire avaler la couleuvre.

Ca me fait penser à l’allégorie de la grenouille ; Si vous plongez une grenouille dans de l’eau bouillante, elle en sort immédiatement d’un bond. Alors que si vous la plongez dans l’eau froide et que portez progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdie et s’habitue finalement à une température élevée pour finir ébouillantée.

Passons à la négociation avec votre supérieur hiérarchique. Les conseils ci-dessous :

  • Ne fixez pas un rendez-vous officiel d’1h. Inutile de dramatiser la situation. Demandez-lui s’il a quelques minutes pour lui soumettre votre idée.
  • Lui rappelez que lors de votre dernière absence (inutile de rentrer dans les détails) vous aviez décidé de vous-même de travailler depuis la maison.
  • Lui expliquer les exploits que vous avez réalisés (cf. votre liste d’avantage pour l’entreprise réalisée précédemment)
  • Lui proposer un essai de 2 semaines à raison de 2 jours de télétravail par semaine. Si vous obtenez 1 c’est déjà bien. Et vouloir 5 jours est illusoire, surtout pour commencer. Ne soyez pas pressé.
  • Ne pas choisir des jours où il y a des réunions.
  • Penser à bien préciser que cet essai peut être avorté à tout moment si votre chef le souhaite.
  • Montrez que vous êtes convaincus d’être bien plus performant qu’au travail.
  • Répondre à toutes les objections en montrant que vous avez déjà pensé à tout (vous restez joignable par téléphone, etc.) et que même les points techniques ont été réglés.

Une fois cette période d’essai obtenue, inutile de vous préciser que celle-ci doit être exemplaire. Vous devrez réaliser tout ce que vous vous êtes engagé à faire. C’est pourquoi il vaut mieux ne pas être trop précis dans ses engagements et parler de performance par exemple.

Etape 5 : Augmenter la durée de télétravail

Pour augmenter la durée de télétravail, rien de tel qu’un bilan écrit de la dernière période d’essaie. S’il est nécessaire d’amplifier le phénomène soyez moins productif au travail.

Il est temps de demander 3 ou 4 jours par semaine pendant 2 semaines. Programmez un point à la fin de chaque période d’essai afin d’en obtenir d’avantage la prochaine fois.

Si vous rencontrez de la résistance, ou même un refus, demandez pourquoi !  Il est essentiel de connaître ce qui l’inquiète pour trouver les bons arguments permettant de le rassurer. Ne réagissez pas immédiatement de façon négative. Soyez compréhensif et éviter les combats qui pourraient ruiner tout espoir.

Une astuce consiste, si la discussion ne tourne pas en votre faveur, à aborder un aspect positif pour vous. Par exemple « je me sens enfin détendu » ou « Cela m’a fait un bien fou ». Cette petite phrase est une sorte de menace discrète. Elle fera réfléchir votre chef d’avantage avant de vous refuser votre demande de télétravail. C’est une façon discrète de le mettre devant le fait accompli.

Conclusion :

Négocier un télétravail n’est pas chose facile, mais cela vaut vraiment la peine d’être tenté. J’espère sincèrement que la méthode qui vous est présentée ici vous aidera obtenir un télétravail, même si ce n’est que pour 1 jour par semaine. Le jeu en vaut la chandelle et votre corps vous remerciera de l’épargner du stress et des transports en commun. Vous pourrez profiter ultérieurement des journées de télétravail pour fixer vos rendez-vous chez les différents médecins.

Si vous réussissez à négocier un télétravail, un conseil, restez discret. Si toute l’entreprise sait que vous êtes en télétravail plusieurs jours par semaines, cela va faire des jaloux et va donner l’idée à tout le monde de vouloir faire pareil. La généralisation du télétravail est quelque chose qui terrorise les managers. Si les bureaux sont vides et qu’il n’y a plus personne à manager, les managers se sentirons menacés d’extinction.

Encore une dernière chose. Si vous obtenez un télétravail grâce (en partie) aux conseils prodigués sur cet article, merci de laisser un commentaire ci-dessous en faisant un témoignage. Les autres types de commentaires sont bien entendu aussi acceptés.

Portez-vous bien 😉

Opt In Image

Je hais les spams, votre email ne sera jamais revendu ou donné à un tiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>