Nov 17

Concilier maladie chronique et travail

 Travail maladie chronique

Pendant de nombreuses années, j’ai été obsédé par le désir de réussite professionnelle. Le travail était une façon pour moi de prendre une revanche sur ma maladie chronique. Le travail me permettait d’être comme tout le monde. J’avais un profond désir  de me prouver à moi-même et à ma famille que ma maladie chronique n’aurait aucun impact sur mon travail et ma vie professionnelle en général. J’avais le désir de prouver que même malade, on peut réussir aussi bien voir mieux que les autres. Après 14 années de travail, cette volonté m’a permis d’avoir une belle carrière sur le papier. Six métiers différents mais cohérents, 5 entreprises différentes, un statut de cadre, des responsabilités, un salaire correct, un beau CV sans fausse note, et surtout la fausse croyance d’être à l’abri du chômage.

A noter que je ne reniais pas la maladie sur le plan privé, car je prenais bien les traitements prescrits par mon médecin. D’ailleurs les périodes de rechutes et les arrêts maladies (lorsque j’acceptais de les prendre) ne se privaient pas de me rappeler à l’ordre.

Mais toute cette belle « réussite professionnelle » (que je mets volontairement entre guillemets car ça n’a plus aucune importance à mes yeux aujourd’hui)  m’a coûté très cher ces trois dernières années ; Les déplacements, les salons, les diners de travail, le travail à domicile et certains week-ends, une moyenne de 11 heures par jour de travail, des nuits blanches, du stress et un absentéisme chronique auprès de ma famille.

Les conséquences sur mon état de santé, de ce travail acharné et inadapté par rapport à ma santé, ont failli me coûter la vie ; Burnout, rechutes et arrêts maladies de plus en plus rapprochés, pour finir par une dépression sévère avec des idées de suicide qui vous traversent l’esprit.

 

Oui, lorsqu’on est atteint d’une maladie chronique ou qu’on devient malade du jour au lendemain, faire l’autruche par rapport à son travail peut s’avérer très dangereux. Alors il est temps de se poser les bonnes questions :

Dois-je parler de ma maladie à mon employeur ? Travail et maladies chroniques sont-ils compatibles ? Quel travail ou métier puis-je faire ? Comment préserver mon capital santé ? Dois-je me reconvertir ? Qui peut m’aider ?

Les questions sont nombreuses et j’en oublie probablement de nombreuses. Avant d’y répondre, il est nécessaire de faire un point sur sa situation. Commençons donc par cette première étape. En savoir plus »

Nov 12

Ladilafé : La vie d’une malade chantée par TRYO

ladilafeCela fait plus de dix ans que je suis fan du groupe TRYO. Et c’est avec un grand plaisir que j’ai découvert son dernier album intitulé Ladilafé.

La raison pour laquelle j’en fais un article sur mon blog, c’est que TRYO traite dans ce nouvel album de sujets qui me tiennent particulièrement à cœur à savoir la maladie et l’euthanasie.

Ladilafé : Un nouvel album détonnant

Ladilafé est le cinquième album du groupe TRYO. Un nouvel album engagé sur fond de reggae, qui traite de l’actualité ; Printemps arabe, Crise financière avec ses traders,  Augmentation du capital sympathie pour Marine le Pen, Homosexuels, Changements climatiques, etc. Tout y passe, et encore une fois  le groupe réussit avec brio et poésie cet album pour le plus grand plaisir de ses fans.

La chanson Ladilafé

La chanson Ladilafé, du même nom que l’album, a été écrite en hommage à Patricia Bonnetaud, décédée d’une maladie grave (Cancer). Ladilafé a deux significations ; « Elle l’a dit, elle l’a fait », mais aussi « Lady la Fée ».

Cette chanson a été créée de son vivant par le groupe TRYO pour la soutenir et la garder dans le cœur des artistes. Au départ c’était une chanson intime, puis le groupe s’est rendu compte qu’elle avait une part d’universalité et qu’elle méritait d’être partagée. Un hommage à une grande femme de la musique. En savoir plus »

Oct 26

100 citations sur les médecins

C’est avec un grand plaisir que je vous présente mon nouveau livre intitulé « 100 citations sur les médecins ».

C’est un livre électronique de 100 citations sur les médecins. Il y a des citations pour tous les goûts.
Les médecins, leurs formations, leurs compétences, la médecine, l’argent, les patients et la mort, sont les sujets abordés dans cet ouvrage à travers des citations de nombreuses personnalités de tous les horizons.

Au sommaire :

La formation des médecins
2. Les compétences et connaissances des médecins
3. La médecine
4. Le médecin et l’argent
5. Le médecin et les patients
6. Le médecin et la mort
7. Les plus méchantes
8. Les inclassables

Pour télécharger gratuitement le livre, il suffit de me laisser votre adresse email dans la colonne de droite, juste en dessous de ma photo.

Rassurez-vous, votre email ne sera jamais communiqué à un tiers ou revendu. Je n’aime pas les Spams non plus.

Citations sur les medecins

Pour télécharger le livre de citation sur les médecins et la médecine, il suffit de me laisser votre adresse email dans le cadre à droite (en dessous de la photo)

 

 

 

Oct 22

85 conseils de santé, de forme et de bien être

livre santé forme et bien être

Vous trouverez ci-dessous un lien pour télécharger le livre « 85 conseils de santé, de forme et de bien être » créé par CopyWriting Pratique.

Un petit ouvrage gratuit pour les petits problèmes du quotidien. Ce livre donne des conseils pour lutter contre le stress et l’angoisse, avoir un ventre plat, perdre du poids, améliorer sa mémoire, mieux dormir et être plus performant au sport.

C’est gratuit alors autant en profiter 🙂

Télécharger le livre Forme et Bien Etre

 

Oct 12

Pourquoi nous cédons à certains plaisirs sachant qu’ils sont mauvais pour la santé

mauvais-pour-la-santeIl arrive souvent que l’on cède à certains plaisirs sachant pertinemment que ce sera mauvais pour notre santé.

Pour un plaisir, mille douleurs.    François Villon

Je pense par exemple aux personnes ayant une allergie alimentaire ou des problèmes sanguins comme le diabète, et qui pourtant font quelques écarts de temps à autres. Aux personnes atteintes d’un cancer des poumons qui ne peut s’empêcher de fumer à la sortie de l’hôpital. Aux personnes qui malgré les interdictions imposées par les médicaments ne peuvent s’empêcher de se faire plaisir, en buvant de l’alcool par exemple.

Les exemples sont nombreux et je suis persuadé qu’il vous est déjà arrivé d’en faire autant ; Privilégier le plaisir au détriment de la santé.

Les raisons

Les raisons sont nombreuses. D’abord parce que l’on a besoin de se faire plaisir. En effet, lorsque la santé est mauvaise rien ne va, y compris le moral. Il ne reste alors que peu de moments de plaisir. Alors quand l’occasion se présente (un repas, une soirée entre amis, etc.) l’envie est trop forte et le petit diable perché au-dessus de notre épaule nous convaint que ce n’est qu’un petit écart, qu’on l’a mérité et qu’il n’y aura pas de conséquences.

Rassurez-vous c’est normal. L’objectif de cet article n’est pas de vous rendre inhumain en s’interdisant tout plaisir. L’objectif est plutôt de vous aider à prendre conscience des raisons et des conséquences de vos actes. Ainsi vous pourrez faire votre choix en toute connaissance de cause le moment venu. En savoir plus »

Oct 01

Le nettoyage du foie

nettoyage-du-foieAyant testé le nettoyage du foie, je me dois de partager avec vous cette technique excellente pour la santé, pas chère et souvent méconnue.

Vous avez du mal à digérer ? Vous vous sentez fatigué ? Vous avez des tendinites chroniques, ou bien des douleurs à l’épaule ou au dos ? Vous avez des allergies ou de l’urticaire ? Vous avez trop de cholestérol ? Vous avez une maladie chronique ?

Ben figurez-vous que le nettoyage du foie peu aider voire résoudre tous ces problèmes. Il est même préconisé pour les personnes atteintes d’un cancer. Car le foie joue un rôle essentiel pour notre corps. C’est l’un des cinq moyens pour le corps humain d’évacuer les toxines. Les quatre autres moyens sont ; les reins, la peau (via la transpiration), le colon (via les selles) et les poumons (via la respiration).

 

Le foie est un peu comme le filtre du moteur de nos voitures. Il peut être encombré ou bloqué. Et un foie qui fonctionne bien c’est la base d’une bonne santé. C’est la première défense du corps contre les empoisonnements.

Et la vésicule biliaire ?

Nettoyer le foie c’est aussi nettoyer la vésicule biliaire. La vésicule biliaire peut s’engorger de véritables pierres (calculs) qui peuvent atteindre des tailles impressionnantes et se retrouver en très grand nombre. Ces calculs sont visibles aux radios. Dans le cas où les calculs provoquent de fortes douleurs, certains médecins peuvent procéder à l’ablation de la vésicule biliaire. Dommage lorsque l’on sait que la bile joue un rôle essentiel de détoxification. La vésicule biliaire joue donc un rôle important pour notre santé. Lorsque celle-ci s’encrasse, la nettoyer améliore donc aussi notre santé.

Le nettoyage du foie c’est quoi ?

Le nettoyage du foie, aussi appelé curetage du foie, permet d’éliminer les calculs qui s’entassent naturellement dans le foie et la vésicule biliaire à l’aide d’aliments naturels (huile d’olive et jus de pamplemousse), et du sulfate de magnésium. En savoir plus »

Sep 23

Ce qu’il faut savoir avant de mourir

ce-qu-il-faut-savoir-avant-de-mourirJ’ai lu le livre « Ce qu’il faut savoir avant de mourir » de John Izzo, 2009. C’est un livre très prenant et très intéressant qui a changé ma vision sur de nombreux points que je voudrais vous faire découvrir. Ce livre répond à une question que tout le monde se pose « Qu’est-ce qui compte vraiment avant de mourir ? ». Sans plus attendre, je vais vous en faire un petit résumé qui vous donnera certainement l’envie de le lire aussi.

Prologue

Le père de l’auteur est décédé à l’âge de 32 ans. Lui avait 8 ans. John Izzo a donc très tôt été confronté à la mort très jeune. Il savait que la vie pouvait être très courte. C’est ce qui l’a motivé à rechercher toute sa vie les principes d’une vie bien remplie et heureuse.

Ayant passé du temps avec des personnes mourantes, l’auteur constate que les gens meurent de façons différentes. Certaines personnes meurent heureuses et avec peu de regrets, et d’autres finissent leur vie avec beaucoup de tristesse et d’amertume. L’auteur a donc cherché à comprendre pourquoi.

Il a donc interviewé plus de 200 personnes âgées de 59 ans à 105 ans considérés comme des sages par leur entourage. Il leur a tous posé la question : Que faut-il savoir de la vie avant de mourir ?

Il en ressort que malgré les différentes origines culturelles, religieuses, sociales et professionnelles, tous partagent les mêmes principes que John Izzo appel « les perles de sagesse ». Son livre n’est donc pas un résumé de toutes les interviews réalisées, mais une explication de ces perles de sagesse. Appliquez ces principes et vous aurez une vie bien remplie. Et comme dit l’auteur, plus tôt vous les appliquerez, plus votre vie  sera épanouie. En savoir plus »

Sep 12

Huiles essentielles, des bienfaits plus puissants qu’il n’y parait

huiles-essentiellesPersonnellement j’ai toujours vu les huiles essentielles comme des huiles que l’on applique sur la peau uniquement pour améliorer un peu son bien être. Pour se détendre ou avoir une belle peau. J’ai été agréablement surpris que les vertus des huiles essentielles soient bien plus grandes que je ne l’imaginais.

Figurez-vous que les huiles essentielles peuvent  aider les personnes atteintes de certaines maladies chroniques. Vous verrez que c’est une solution bien plus saine que les médicaments…

Et comment on faisait avant les médicaments ?

Les puissantes propriétés thérapeutiques des huiles essentielles sont utilisées depuis des millénaires en Asie, au Moyen Orient et en Afrique. Alors que leurs propriétés sont prouvées scientifiquement, la médecine par les plantes n’est pas prescrite par les médecins. Peut-être parce que le combat contre les laboratoires, dotés de pouvoir financiers importants, est bien inégal. En tous les cas c’est une solution pas chère utilisée dans le monde entier. On a souvent tendance à croire que le traitement par les plantes est devenu obsolète depuis l’arrivée des médicaments. Je pense que c’est plus par simplicité et par culture que l’aromathérapie a été progressivement oubliée.

Les huiles essentielles, un médicament avec les effets secondaires en moins

De nombreux médicaments utilisent les molécules des plantes. Mais seule la molécule dont on veut utiliser les bienfaits est extraite. Et c’est bien ça le problème. Pour faire un médicament, la molécule est extraite de son contexte la plante. Or la molécule sortie de son contexte n’a pas les mêmes effets. C’est pour cela que les médicaments ont des effets secondaires. C’est comme si vous ne gardiez que le gardien de but d’une équipe de football pour ses capacités à arrêter les ballons. Si vous enlevez tous les autres joueurs vous ne marquerez aucun but, par contre vous allez certainement en encaisser un certain nombre. Je ne suis pas fan de foot, j’ai juste trouvé un exemple qui parle au plus grand nombre J

Attention, je ne dis pas que les médicaments ne sont pas utiles voire nécessaires. Les médicaments contenant des substances chimiques ont fait leurs preuves et ont contribué à augmenter significativement notre espérance de vie. Le problème c’est qu’on a souvent tendance à minimiser les effets secondaires et à gober systématiquement des médicaments pour le moindre problème alors que d’autres solutions existent. Il faut plus voir les plantes comme un complément permettant de vaincre plus rapidement la maladie.

Si le sujet vous intéresse je vous invite d’ailleurs à consulter mon article intitulé 10 alternatives aux médicaments.

La puissance des huiles essentielles

Une huile essentielle est un concentré de fleurs, de feuilles, de fruits, d’écorces, de graines ou de racines, obtenu par distillation ou extraction. La quantité de plantes pour obtenir le concentré est parfois très importante. C’est d’ailleurs ce qui explique que certaines huiles sont chères. Les huiles sont tellement puissantes que du coup l’odeur qu’elles dégagent est parfois très forte. Elles ne peuvent d’ailleurs pas s’employer pures, et doivent être diluées dans une base (idéalement une huile végétale). Si vous l’utilisez pure, l’huile peut vous brûler la peau, preuve de sa puissance. 1 à 2 gouttes, diluées avec une huile végétale classique, suffisent. C’est étonnant mais vrai. Je l’ai testé. Hier j’ai renversé par accident la moitié d’un flacon sur le ventre. La cata, non seulement ça brûlait mais en plus je sentais à 10m pendant toute la journée. Je pense que ça doit encore sentir aujourd’hui dans le bureau de la Poste J.

Des huiles pour le bien être, mais pas seulement

Les huiles essentielles sont de plus en plus utilisées dans la cosmétique. Que ce soit pour les soins du corps, les soins du visage, ou les soins des cheveux, les applications sont nombreuses.

Mais leurs propriétés antibactériennes et antiseptiques permettent de soigner de nombreuses maladies. Une huile essentielle étant complexe, elle n’a jamais qu’une seule propriété thérapeutique mais bien plusieurs. Choisir une huile essentielle c’est donc traiter plusieurs troubles en même temps. C’est pourquoi il faut bien les choisir.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles peuvent êtres diffusées dans l’air (il ne faut pas croire qu’elles sont dépolluantes bien au contraire), inhalées, diffusées sur la peau, avalées, ou en suppositoires. Il faut bien lire la notice d’utilisation car chaque huile ne s’administre pas de la même façon. Cela permet aussi d’éviter les surdosages qui peuvent êtres toxiques pour le corps. L’application cutanée présente le moins de risques. Le seul risque étant l’allergie ou l’irritation. Il suffit de masser avec l’huile la zone que l’on souhaite traiter. L’inconvénient dans ce cas c’est les odeurs.

Vous doutez encore de l’efficacité des plantes ? Figurez-vous qu’en massant vos pieds avec de l’eucalyptus, vous aurez une haleine qui sentira l’eucalyptus 15 minutes après. C’est le temps qu’à besoin le principe actif pour pénétrer la peau, circuler dans le sang et être éliminé par les poumons.

Quelques conseils :

–          Vous laver les mains après massage

–          Filer à la douche si vous avez renversé le flacon sur vous J

–          Utiliser des huiles essentielles pures à 100% et naturelles

–          Ne pas appliquer sur les muqueuses (yeux, nez, etc.)

–          La durée du traitement dépend de l’importance du trouble.

Ma sélection d’huiles pour traiter certaines maladies chroniques

Il existe plus de 400 huiles essentielles. Je me suis concentré sur celles dont les propriétés pourraient concerner la majorité d’entre nous. J’en ai sélectionné ainsi 34. Le classement est fait par pathologie. N’oubliez toutefois pas de vérifier l’ensemble des propriétés d’une huile avant de l’acheter. Car je vous le rappelle, une huile peut traiter plusieurs pathologies.

Acné : Sarriette des montagnes, laurier noble, lavande aspic

Angoisse, anxiété : Camomille noble, lavande super, romarin à verbénone

Arthrite : Thym à feuilles de sarriette, gaulthérie, immortelle, eucalyptus citronné, katafray, ravensare aromatique

Arthrose : Thym à feuilles de sarriette, gaulthérie, laurier noble, ylang-ylang, katafray, ravensare aromatique

Asthme : estragon, camomille noble, ylang-ylang, lavandin super

Bouffées de chaleur : niaouli, romarin à verbénone, menthe poivrée

Bourdonnements d’oreille : cyprès, estragon, immortelle

Bronchite aiguë: tea tree, eucalyptus radié, romarin à verbénone, sarriette des montagnes, Origan

Bronchite chronique : tea tree, eucalyptus mentholé, ravintsara, origan compact

Calculs biliaires: citron, estragon, lédon

Céphalées, Migraines : menthe poivrée, lavande aspic, gaulthérie couchée, ravensare aromatique

Coliques: lavandin super, camomille noble, ylang-ylang

Colites: menthe poivrée, estragon

Congestion veineuse, Œdème, Rétention d’eau  : niaouli, cyprès, estragon

Convalescence : menthe poivrée, épinette noire, citron

Dépression: mandarine, romarin à verbénone, ylang-ylang, camomille noble

Douleurs articulaires : gaulthérie, laurier noble, immortelle, katafray

Fatigue physique: épinette noire, ravintsara, niaouli, menthe poivrée

Grippe, Rhume : ravintsara, niaouli, eucalyptus radié

Hépatite virale: lédon, citron, ravintsara, gaulthérie

Hypertension artérielle : ylang-ylang, gaulthérie, lavande aspic

Hypotension : menthe poivrée, épinette noire, romarin à cinéole

Infections virales: ravintsara, niaouli, tea-tree

Insomnie: camomille noble, mandarine, ravintsara

Lumbago, Mal de dos, Névralgie : gaulthérie, immortelle, eucalyptus citronné, katafray

Nausées : menthe poivrée, basilic, citron

Otites : eucalyptus radié, lavandin super, tea-tree

Palpitations, Stress : ylang-ylang, mandarine, camomille noble

Phlébite : immortelle, gaulthérie, eucalyptus citronné

Polyarthrite: immortelle, basilic exotique, laurier noble

Psoriasis : immortelle, géranium d’Egypte, niaouli

Rhinite: menthe poivrée, géranium d’Egypte

Spasmophilie: mandarine, estragon, camomille noble

Sinusite: niaouli, tea tree, menthe poivrée, ravintsara

 

Et vous que pensez-vous de l’efficacité des huiles essentielles ? Les utilisez-vous régulièrement ? Je suis curieux d’avoir votre avis sur le sujet.

Sep 03

N’abandonnez jamais !

Jamais abandonnerJe voudrais partager avec vous une histoire comme je les aime. Celle d’un âne tombé dans un puis.

Un jour, l’âne d’un fermier est tombé dans un vieux puits.

L’âne gémissait pendant des heures, et le fermier ne savait pas quoi faire. Récupérer l’âne nécessiterait certainement la mise en oeuvre de moyens coûteux.

Il a donc finalement décidé que l’animal était vieux et que le puits devait de toute façon disparaître.

Le fermier a donc invité tous ses voisins à venir et à l’aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à combler le puits avec de la terre. Au début, l’âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s’est tu. Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu’il a vu.

Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l’âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.

Les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l’animal, et l’âne se secouait et montait sur la terre. Bientôt, chacun a été stupéfié que l’âne soit hors du puits et se mit à trotter !

 

C’est une belle histoire qui montre que lorsqu’on essaye de vous enfoncer dans votre trou, vous ne devez pas vous laissez faire. Secouez-vous comme l’âne et battez-vous !

Il nous arrive souvent lorsqu’on est atteint d’une maladie chronique d’avoir des périodes de rechute. Ces rechutes peuvent nous empêcher de travailler, de s’occuper de nos enfants, de pratiquer nos activités favorites. Elles peuvent même parfois nous emmener jusqu’à l’hôpital avec des traitements lourds et des effets secondaires très désagréables.

Lorsque vous serez au fond du puits, pensez à l’âne qui s’en est sorti en se battant, contre l’avis des autres. Battez-vous même si les médecins ou votre entourage sont pessimistes concernant votre santé.

Vous pouvez sortir des puits profonds en vous battant contre la maladie.

Alors n’abandonnez jamais !

Secouez-vous et avancez !

 

Août 31

La quête de sens, expliquée par un médecin urgentiste

Je voudrais partager avec vous une vidéo d’un médecin urgentiste nommé Jean Rottner. Devenu aujourd’hui maire de Mulhouse, il nous explique comment il a vécu son métier d’urgentiste pendant plus de 15 ans, et comment il a perdu son ami.

C’est un témoignage émouvant qui nous donne la vision des professionnels confrontés chaque jour à la mort.

En résumé :

Le cœur de son ami François s’est arrêté 13 fois. La treizième fois fut la dernière. Grâce à son combat, François a pu gagner 5 ans de vie. Quand le coeur d’un patient s’arrête, le temps s’arrête pour la famille, mais aussi pour les professionnels qui doivent restés concentrés et efficaces.

Cet ancien médecin se pose toujours certaines questions : Comment, au-delà de la maîtrise, on lâche ses émotions ? Comment on arrive à faire de l’alchimie entre force et émotion ? Comment on arrive à en faire une force pour avancer et pour progresser ? Même aujourd’hui Jean Rottner n’a pas toutes les réponses.

Un médecin donne de sa personne pour apporter du bonheur aux familles. Il subit les échecs comme une perte. Il vit difficilement les décès et les situations extrêmes de la vie rencontrées (grands brulés, décès d’un enfant, etc.)

Ces souvenirs professionnels sont difficiles à vivre psychologiquement pour les médecins et les marquent toute la vie.

Après son 12eme arrêt cardiaque, son ami François a pu obtenir 5 ans de vie supplémentaire. 5 ans de bonheur de vivre en plus.

Il est important de créer du bonheur pour soi même et pour ses proches.

Articles plus anciens «

» Articles plus récents