«

»

Août 23

Les revenus passifs, une solution pour travailler moins

Revenus passifsLorsqu’on est malade, le travail devient éprouvant physiquement et intellectuellement. Les effets secondaires des médicaments n’arrangent pas les choses. De plus lorsque les arrêts de travail pour maladie se succèdent, notre avenir dans la société peut être compromis. Eh oui, la sécurité n’existe pas, même si vous avez un job de salarié en CDI ! Des problèmes qui soulèvent une question cruciale : Comment travailler moins ?

Vous souhaitez travailler moins pour préserver votre santé ? Vous souhaitez (ou devez) passer à temps partiel mais avez peur d’une baisse de vos revenus ? Vous souhaitez juste gagner du temps ?

La plupart des personnes échangent du temps contre de l’argent

C’est surtout le cas des salariés ou des vendeurs commissionnés à la vente. Les revenus sont souvent proportionnels au temps investi. Or le temps est ce qu’il y a de plus précieux, et il est dommage de l’utiliser uniquement pour gagner de l’argent c’est à dire au travail. Le temps est nécessaire pour les loisirs, la famille, la santé, le sport, les voyages, etc. Le temps est donc très important, et vous allez apprendre dans cet article comment en gagner 🙂

La meilleure solution est d’avoir des revenus passifs.

Les revenus passifs, c’est générer des rentrées d’argent automatiquement. Attention, je n’ai pas dit sans travailler ! En effet, mettre en place des revenus passifs nécessite un travail très important au début. Par contre, une fois en place, l’effort à fournir est moindre. Les revenus passifs permettent de gagner de l’argent indépendamment du temps travaillé, et de gagner de l’argent même quand vous dormez.

L’intérêt ? Avoir des revenus supplémentaires en plus de vos revenus habituels. Si les revenus passifs sont assez importants, ils peuvent même remplacer votre revenu principal. Et à cette étape, plus besoin de travailler. A condition bien entendu de gagner plus que ce que vous dépensez.

Les revenus passifs font rêver, mais ne sont possibles qu’après un travail, de l’investissement, et de l’automatisation.

La liste des revenus passifs :

Investir dans l’immobilier locatif

Vous pouvez achetez des appartements, des garages, des parkings et après pourquoi pas un immeuble. Le gros de travail est de trouver le bien en question, de s’assurer que celui-ci sera facilement loué et que sa rentabilité sera bonne. Une fois l’investissement fait, cela ne nécessite pas beaucoup de travail à part quelques travaux et la recherche de locataire (si ce n’est pas externalisé à une agence). Un investissement sur le long terme qui en plus vous assurera une bonne retraite. L’idéal est d’avoir le montant du crédit égal au montant du loyer. Ainsi, peu d’efforts financiers sont à fournir. Ok, il y aura les impôts, les travaux et d’autres petits frais. Mais une fois le crédit remboursé, représentera un revenu passif très intéressant.

Faire un gîte ou une chambre d’hôte

Si vous avez de la place dans votre maison ou au fond du jardin, mettre en location un gîte ou une chambre d’hôte est une solution peu coûteuse et qui peut rapporter gros. Certaines personnes arrivent à en vivre alors pourquoi pas vous ?

Placer son argent

Placer son argent et toucher les intérêts est très intéressant, mais le gain est proportionnel à la somme placée. Impossible donc de penser arrêter de travailler avec 2,5% d’intérêts si vous n’avez placé que 10 000€. Eh oui, ça fait 250€ sur l’année. C’est déjà ça me direz-vous ! Vous avez raison, si vous recherchez la sécurité. Plus votre placement sera risqué, plus les taux d’intérêts seront intéressants. Le problème c’est justement que c’est risqué.

Je vous conseille de profiter des promotions des banques et assurances en n’hésitant pas à transférer votre argent. J’ai vu dernièrement des placements sûrs à 6% pour une période de quelques mois. Une fois les mois écoulés, rien ne vous empêche de retirer votre argent (et vos gains) pour aller voir ailleurs. Les banquiers n’ont pas de scrupules lorsqu’il s’agit de vous facturer des frais de découvert ou d’envoyer un recommandé pour un découvert de 100 €, alors n’en ayez pas non plus.

Investir en bourse

L’investissement en bourse est le plus risqué de tous les investissements. C’est devenu aujourd’hui très technique, et les durées d’investissement se raccourcissent de plus en plus en raison des incertitudes économiques. Un revenu passif réservé aux initiés, ou aux personnes pouvant externaliser la gestion du portefeuille.

Personnellement j’ai toujours été intéressé par l’économie et j’ai donc beaucoup joué en bourse pendant un moment. J’ai parfois gagné gros sur certaines valeurs (50% en 2 mois) et aussi perdu gros surtout depuis 2009. Aujourd’hui je suis à nouveau rentré dans mes frais. Le compteur est à zéro (ni bénéfice, ni perte) et j’ai tout vendu. Je ne m’en porte pas plus mal car c’est une source de stress supplémentaire. Si j’avais à refaire j’externaliserais la gestion de mon portefeuille à une grosse société spécialisée (et surtout pas à une banque).

Créer ou reprendre une entreprise

Créer ou reprendre une entreprise demande énormément de travail au début. Et le début peut durer plusieurs années. Par contre, si le business est par la suite automatisable, ou que vous pouvez vous faire remplacer par un gérant (en qui vous avez confiance), cela peut rapporter gros.

Si votre business est rentable est devient un succès, le plus intéressant est de créer une franchise. Vous toucherez ainsi des revenus passifs grâce aux commissions perçues. Commissions que le franchisé vous paye pour pouvoir utiliser votre concept, vos fournisseurs, etc. Aujourd’hui la franchise a le vent en poupe. Je me demande bien pourquoi ? 😉

Créer un site internet

Créer un site de vente en ligne de produits ou de services est très intéressant, mais à condition d’être automatisable. Le plus simple est de vendre des produits dématérialisés (livres, musiques, logiciels, etc.). Ils sont détaillés dans les paragraphes suivants. Car vendre des produits physiques implique de gérer un stock de produits.

Autre type de site internet, le blog. Le blog permet après plusieurs mois d’activité et un trafic important, de gérer des revenus passifs provenant de la publicité, des affiliations, voire de livres électroniques. Les revenus passifs ne sont pas la raison première de la création de ce blog, mais je ne vous cache que quelques sous-sous en plus ne me ferait pas de mal.

Par ailleurs, créer un site internet nécessite un peu de technique (quoique de moins en moins) et l’investissement de départ est très faible comparé à des commerces traditionnels.

Écrire des livres

Écrivez un livre et vous toucherez des droits d’auteur toute votre vie ! Vous allez me dire que c’est compliqué… Ben figurez-vous qu’aujourd’hui c’est bien plus facile qu’à l’époque. Si vous passez par un éditeur classique, comptez une durée d’un an avant que votre livre ne soit dans tous les kiosques. C’est ce que j’ai fait pour mon livre « 300 citations pour être heureux au travail« . Avant de trouver un éditeur, j’ai essuyé 20 refus ! Le 21ème était le bon 🙂 Par contre grâce à internet, vous pouvez aujourd’hui publier votre livre de façon électronique en moins de 15 minutes. Le tout avec des droits d’auteur de 70% au lieu des 7 ou 8% que vous donne les éditeurs classiques. Autre solution pour l’auto-édition, le site lulu.com. Vous y trouverez d’ailleurs mon premier livre « Les citations du succès« .

Composer de la musique ou des cours audios

C’est connu, les musiciens qui réussissent gagnent bien leur vie. Mais pour cela encore faut-il réussir. Et les places sont rares. Donc autant créer du contenu audio de type tutoriel ou formations afin de gagner un peu d’argent. Pour les vendre il suffit par exemple de les mettre sur itunes (d’Apple). Là encore, revenus à vie pour un travail à fournir que lors de la création. Pas besoin de gérer du stock et la plateforme de vente, il n’y a qu’à consulter ses statistiques une fois le système opérationnel.

Créer des vidéos

La vidéo est aussi une information dématérialisée qui peut rapporter de l’argent de façon automatique. Si vous êtes féru de vidéo et que vous réalisez des vidéos informatives (formation ou autres) ou très drôle, n’hésitez pas à les partager sur Youtube. C’est non seulement un moyen de se faire connaître, mais aussi un moyen de gagner de l’argent car les vidéos très consultées sont désormais rémunérées.

Faire de la publicité pour les autres

Je pense ici à l’installation d’un panneau publicitaire si vous habitez dans une rue très passante. Il est aujourd’hui même possible de se faire rémunérer si vous installez de la publicité sur votre voiture. Ce ne sont donc pas les solutions qui manquent. Un complément qui ne nécessite aucun entretien de votre part.

Créer des logiciels

Certaines personnes arrivent à vivre rien qu’en créant des applications iphone. Alors si vous aimez développer et adorez les lignes de codes, n’attendez plus. Le plus difficile sera de trouver la bonne idée car le marché est désormais bien fourni.

 

Voilà donc plusieurs idées pour générer des revenus passifs en plus de votre activité de salarié. Elles vous permettront de travailler moins voire de ne plus travailler du tout (en tant que salarié).  A noter que tous ces revenus passifs sont bien entendu cumulables !

Avez-vous d’autres idées ? Avez-vous déjà réussi à mettre en œuvre certains d’entre eux ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous faire part de votre expérience.

Opt In Image

Je hais les spams, votre email ne sera jamais revendu ou donné à un tiers

1 commentaire

1 ping

  1. Pierre

    Avec Internet, c’est un peu plus facile d’avoir des revenus passifs si on a une bonne idée mais cela demande quand même du boulot au début.

  1. Concilier maladie chronique et travail » Vivre heureux avec une maladie chronique | Vivre heureux avec une maladie chronique

    […] être entièrement automatisable à terme. Je vous invite d’ailleurs à lire mon article sur les revenus passifs. Les revenus passifs sont aussi une solution pour travailler moins. Articles similaires […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>