«

»

déc 03

Le télétravail c’est bon pour la santé

teletravailDans à l’article « Concilier maladie chronique et travail » je parle brièvement du télétravail comme une solution idéale lorsque l’on est malade chronique ou handicapé.

Le télétravail permet en effet de réduire les déplacements et donc d’économiser son temps et son énergie. Il évite aussi de travailler dans un environnement nocif pour la santé (poussiéreux, froid, bruyant, climatisé, etc.). Et enfin le télétravail permet une flexibilité horaire et facilite la prise de son traitement régulièrement et constamment lorsque l’on est à domicile.

Le télétravail c’est l’idéal ! Cela ferait un beau slogan non ? Alors que se cache-t-il derrière tout cela ? Pourquoi n’en faisons-nous pas plus ? Y-a-t-il des inconvénients au télétravail ? Quels sont les pièges du télétravail et comment les éviter ? Comment négocier son télétravail pour ne plus faire partie du troupeau de zombies qui partent à la même heure tous les matins et rentrent tous les soirs à la même heure ?

Je vais tâcher d’être le plus complet possible sur le sujet. Le télétravail est un sujet qui concerne beaucoup de monde, car nous vivons aujourd’hui dans une époque ou tout est informatisé et les relations de plus en plus éloignées. Ces relations sont parfois même internationales. J’en profite pour saluer les Belges, Suisses, Canadiens, Algériens et Marocains qui me suivent.

Définition du télétravail

Le télétravail est un mot qui regroupe aujourd’hui toute forme de travail en dehors du bureau. On parle de mobilité en général et en tout lieu, avec les Smartphones et tablettes compris. Attention donc aux interprétations, et précisez bien que vous souhaitez travailler depuis votre domicile. Le télétravail permet de travailler depuis n’importe où aujourd’hui. Par exemple, si vous êtes à l’hôpital, ce n’est pas pour rien ! Alors ne pensez même pas travailler depuis votre lit. La santé est plus important que votre travail, et votre patron ne culpabilisera pas un instant et ne vous remerciera certainement pas.

Vos droits et obligations lorsque vous travaillez à distance

Ils sont les mêmes que si vous étiez présent à temps plein dans l’entreprise. Ne vous faites donc pas avoir. Vous devez pouvoir contacter et rencontrer votre chef et vos collègues lorsque vous le souhaitez. Le problème du télétravail est le phénomène de « désocialisation ». Rester seul pendant plusieurs jours peut aussi s’avérer difficile pour vous. Vous ne pouvez plus parler de vos petits soucis ou de vos exploits à vos collègues, qui parfois deviennent des amis. Cela peut être difficile à vivre pour certains.

Le télétravail ne veut pas dire que vous ne serez jamais présent dans l’entreprise. Il peut être à temps partiel (1 jour ou plus par semaine).

A noter aussi qu’une loi est sortie en mars 2012 sur le télétravail. Elle permet  aujourd’hui de signer un avenant « télétravail » à son contrat de travail, et ainsi de formaliser par écrit les choses. Cela évitera tout conflit lors de la rupture du contrat de travail.

Les pièges et les risques du télétravail

Ne pas tomber dans le piège d’un travail à distance quel que soit son état de santé. Je ne compte plus les fois où j’ai travaillé depuis la maison alors que j’étais en arrêt maladie. Juste pour montrer que mes absences n’auraient aucun impact sur le business et ne pas perdre mon poste. Une grosse erreur au final, car lorsque l’on bosse, on ne se repose pas et on se rajoute un stress supplémentaire (à la maison en plus).

Lorsque vous travaillez de la maison, personne ne vous voit. Personne ne voit si vous travaillez ou non. C’est psychologiquement difficile à vivre pour l’employeur, surtout en France. En France le fait d’être présent est plus important que celui d’avoir des résultats. Vous pouvez donc vous être présent dans l’entreprise sans être productif sans que cela se voie. Pourtant dans les pays Anglo-Saxon, la philosophie est bien différente. Je peux travailler quand je veux et où je veux, l’essentiel c’est que je fasse mon boulot ! Difficile de faire évoluer les mentalités, mais pas impossible vous allez le voir.

En télétravail, n’espérez pas faire reconnaître vos heures supplémentaires éventuelles. Ce serait comme vouloir le beurre et l’argent du beurre J

Difficile faire reconnaitre le caractère professionnel d’un accident à domicile. Ben quoi vous étiez à la maison alors ce n’est pas un accident de travail ! J

Difficile aussi de se faire rembourser les frais de téléphone, d’internet ou autre. Le mieux est de mettre une croix dessus et d’assurer le coup avec un abonnement illimité.

Difficile de négocier une augmentation de salaire et de rester informé de l’actualité de l’entreprise.

Je dois certainement oublier d’autres pièges et risques du télétravail, mais je ne préfère pas m’attarder dessus car c’est parfois le prix à payer pour rester en activité, éviter de parler de sa maladie à son employeur, et permettre de se soigner. Et cela n’a pas de prix.

Êtes-vous fait pour le télétravail ?

Certains vous diront que pour réussir le télétravail il faut de nombreuses qualités naturelles comme un excellent sens de l’organisation, de la rigueur, une éthique de travail, de la transparence ou encore de l’autonomie. Oui ce sont des qualités indispensables pour certaines afin de rendre pérenne son activité de télétravail. Mais contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, je ne crois pas que l’on est fait ou pas pour le télétravail. Je ne pense pas que ces qualités soit forcément naturelles. Si la motivation est suffisante, et les enjeux importants (je pense particulièrement à la santé), alors il est possible de développer ces qualités et de dépasser ses limites.

Le télétravail, une solution pour les malades chroniques qui se cachent vis-à-vis de leur employeur

Tout le monde ne parle pas de sa maladie à son employeur. Principalement par peur de perdre son travail ou d’être mis sur la touche et de ne plus se voir confier de responsabilités dans l’entreprise. Moi-même j’ai travaillé 14 ans sans qu’aucun de mes employeurs ne sache quoi que ce soit. J’en sais donc quelque chose. Ils ont bien vu que ma santé est fragile en raison de mes arrêts maladie répétés. Mais j’ai réussi à garder ce secret jalousement gardé pour ne pas que l’on me colle une étiquette de malade et hypothéquer mes chances d’évolution.

Pour les personnes atteintes d’une maladie chronique et qui ne souhaite pas que leur employeur le sache, le télétravail est une solution idéale. Il permettra de préserver ses forces et de prendre son traitement sans avoir peur que sa maladie soit révélée. Il permettra de faire une petite sieste de 30 min à son domicile pour être en forme l’après midi.

Conclusion

Certes on ne peut pas tout faire depuis la maison. Mais aujourd’hui de nombreux postes peuvent être réalisés en télétravail, même si ce n’est que 1 ou 2 jours par semaine.

Nous l’avons vu, le télétravail est extrêmement bon pour la santé, car il permet de dégager du temps pour sa santé. Mais le télétravail permet aussi de faire des économies grâce aux coûts des déplacements économisés.

Contrairement à ce que tout le monde pense, il souvent bien plus facile de négocier son télétravail. C’est ce qui m’amène à mon prochain article qui complète parfaitement celui-ci. Il donne une technique pour négocier son télétravail. Une fiche pratique qui vous aidera à passer à l’action.

N’hésitez pas à me faire part dès maintenant de vos commentaires sur cet article. Je suis curieux de savoir ce que vous pensez du télétravail et si vous arrivez déjà à le pratiquer.

 

Opt In Image

Je hais les spams, votre email ne sera jamais revendu ou donné à un tiers

7 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. Exasso France

    Bonjour,

    le télétravail (et plus précisément le visiotravail pour les professionnels handicapées) est l’objet de notre association) soutenue par les Impatients chroniques et Associés (dont l’association Keratos) que vous mentionnez.

    Je pense que notre site peut vous intéresser: http://www.exassofrance.net/
    ainsi que certains wobook ci-dessous:
    http://www.wobook.com/WBcr3Nq4kZ62/Presentation-Exasso-France.html
    http://www.wobook.com/WBcr3Nq40f8q/Pathologies-de-la-Surface-Ocula-ire-et-Tele-Visio-Travail.html

    Cordialement

    1. Olivier

      Effectivement, cela complète parfaitement cet article. Merci

  2. Manu

    C’est mon rêve depuis des années de trouver un emploi en télétravail, mais dire à un employeur que l’on désire télétravail et qu’en plus nous sommes reconnus AH, relève du miracle.

    Pourquoi les entreprises offrent des emplois en télétravail à des personnes « saines » juste pour leur petit confort ?

    Tant mieux pour elle, mais je trouve ça injuste, déjà, être reconnue AH est une exclusion quand on le voit noté sur le CV ou si on le dit !!
    On parle de discrimination raciale, mais on ne parle jamais de discrimination des AH, je ne comprends pas pourquoi, pourtant nous ne sommes pas des pestiférés et on ne l’a pas choisi ces problèmes de santé.

    Le télétravail peut être l’avenir de beaucoup de monde, encore faut-il que la France évolue comme les EU, ou même la Belgique, malheureusement ce n’est pas le cas.

    1. Olivier

      Tu soulève une problématique importante et il est vrai très injuste.

      Pour avoir été recruteur dans ma carrière, j’ai cherché une fois à faire recruter une personne reconnue handicapée car elle le méritait vraiment. Les compétences étaient bonnes, mais au final ma hiérarchie a mis son véto par simplicité et par peur d’être confronté à des problèmes.

      Il ne s’agissait pas de télétravail, mais le fond du problème est le même.

      Pour conclure, je pense que la meilleure solution d’être totalement transparent sur ses problèmes de santé (symptômes, conséquences, évolutions ,etc.)

      Après il est toujours plus facile de négocier un télétravail si on a déjà fait ses preuves dans l’entreprise…

      Bon courage à toi Manu

      Olivier

      1. Manu

        Merci Olivier pour ta gentillesse, mais on revient toujours au problème de la bureaucratie en France, et surtout au pouvoir.
        Il faut toujours avoir son employé(e) sous la main, en revanche, il n’est pas rare de trouver des « patrons » qui travaillent chez eux pour leur petit confort, mais refuse que l’un de ses employés le soit.
        Pour mes problèmes, je n’ai pas besoin d’aménagement spécial aussi lourd que pour certaines personnes, néanmoins, j’ai besoin d’un rythme de travail plus lent, et qu’on m’explique les choses.
        Mais s’il faut faire des formations régulièrement ou travailler même tous les jours, cela ne me dérangerait pas, mais au moins j’aurai l’impression de servir à quelque chose.

        Quand je vois dans certains magasins des employés qui papotent et on vient presque les déranger pour avoir un renseignement, je ne peux m’empêcher d’être sarcastique. Et c’est les premiers qui vont encore râler.

        On parle souvent du seuil de pauvreté et pourtant la pension d’une personne reconnue handicapée est sous le seuil de pauvreté, pas de RTT, pas de vacances, pas de primes, pas de we. Combien accepteraient notre condition ?

        Olivier, la personne engagée devait vraiment être déçue.

        Personnellement, je me sens plus exclue qu’un délinquant, qui est conscient du mal qu’il a fait, mais là on apporte toutes les aides, car il ou elle est jeune.

        Je n’ai jamais demandé d’être malade et pourtant, rien de voir AH sur le CV, ont fait peur, pourtant nous ne sommes pas contagieux, et souvent plus courageux que certains alors pourquoi la France n’évolue pas dans ce domaine ?

        Je vais aller voir le lien d’Exasso, mais, ça consiste en quoi cette asso ? Désolée je me perds un peu.

        Merci à tous et bonne fin d’année, et surtout bonne chance à tous ceux qui sont dans mon cas !!!

        1. Ex@sso France

          Nous essayons d’expliquer notre raison d’être ici:

          http://exassofrance.net/articles

          Il existe donc des personnes pour qui le télétravail est indispensable pour continuer à avoir une vie professionnelle et il faut savoir que certaines d’entre elles ne sont pas reconnues par la MDPH qui d’ailleurs ne reconnaît pas vraiment le risque à aller travailler.
          On prône la solution du visiotravail et il ne s’agit en aucun de cacher le handicap mais certaines personnes ont besoin de travailler majoritairement à distance de l’entreprise et pour l’instant on ne le reconnaît en France. Aux EUA, le télétravail est considéré comme aménagement raisonnable du poste de travail pour cause de handicap et c’est à l’employeur de justifier que ce n’est pas possible.

          On a besoin de vos soutiens, témoignages et adhésions pour que le projet perce parmi l’indifférence générale à ce problème.

  3. Exasso France

    Tout cela n’arriverait pas si comme aux USA l’employeur devait justifier que le télétravail n’est pas un aménagement raisonnable du handicap, au lieu de ça le télétravail est méconnu en France et l’on a bcp de mal à faire émerger la thématique handicap au sein des questions liées au télétravail.
    cf http://www.exassofrance.net/

    Venez soutenir notre asso, elle sert à ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>